Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

20 articles avec reflexion

Solidarité

Publié le par Bea de grapho

Solidarité

La solidarité se réveille,

dans notre beau pays elle est souvent juste en sommeil.

Très triste pour toutes ces familles meurtries, mais notre pays encaisse,

et se redresse !

Calins

Publié dans Reflexion

Partager cet article

Repost 0

Faut-il encore écrire à la main?

Publié le par Bea de grapho

En abandonnant le stylo et le crayon pour les portables et les tablettes, nous changeons la façon dont le cerveau pense lorsque nous écrivons.

Article de "Cerveau§psycho"

"Pour écrire cet article, j'ai recouru à une technique devenue rare : une main munie d'un stylo courant sur une feuille de papier. Un outil relégué au rang des curiosités historiques par les technophiles, au même titre que les tablettes d'argile ou les machines à écrire Remington. Quelle mouche m'a donc piqué ? Pourquoi écrire à la main à l'ère de l'ordinateur ? D'abord, parce que l'écriture à l'ancienne est en train de devenir marginale dans la société, et dans ma vie. Nous pianotons comme jamais, et il n'est pas rare de croiser des gens qui ont complètement arrêté d'utiliser un stylo, laissant leurs feuilles manuscrites se flétrir comme ces structures vestigiales, avortées, qui ont perdu toute fonction au cours de l'évolution.

Or je ne peux m'ôter de la tête que ma façon de penser est différente – plus mesurée, plus riche – lorsqu'elle est guidée par mes mains plutôt que par une machine. Beaucoup de gens me disent la même chose. Le gros de leurs phrases, ils l'écrivent sur un clavier, mais ils continuent à dresser des listes, à prendre des notes, à ébaucher des textes ou à formaliser des pensées « à la main ». Seuls quelques chercheurs ont étudié les relations entre écriture manuscrite et pensée. Mais bien que préliminaires, leurs travaux suggèrent qu'écrire à la main met en action notre cerveau d'une façon unique, particulièrement chez l'enfant.

Le plus merveilleux des instruments

Depuis les premières études sur ce sujet dans les années 1970, les scientifiques se sont focalisés sur les aspects cognitifs et linguistiques, tels que les stratégies de révision des connaissances et la mémoire. Seuls les cerveaux comptaient, en somme – pas les outils, ni le reste du corps. Le média n'était pas le message. « Les chercheurs se sont intéressés à l'écriture en tant qu'activité linguistique alors qu'elle s'accomplit aussi nécessairement par une voie matérielle », explique Christina Haas, professeur au département d'études sur l'écriture de l'université du Minnesota, et rédactrice en chef du journal Written Communication. À la fin des années 1980, elle a été surprise de découvrir que les étudiants paraissaient mieux organiser ce qu'ils écrivaient s'ils utilisaient un stylo plutôt qu'un clavier. Ce résultat l'a intriguée.

« Je me suis demandé comment il était possible que l'outil puisse influencer ce qui arrive dans le cerveau, raconte Haas. Je sais que ça a l'air simple mais cela m'a menée à un fait dont les gens ne parlaient jamais : le corps intervient entre l'outil et le cerveau. » Les mains, en particulier, entrent en jeu dans une multitude d'interactions quotidiennes. Vous pourrez mieux apprécier ce fait en vous concentrant ne serait-ce qu'un quart d'heure sur leurs mouvements. Dans une société focalisée sur le rôle de la vision, les mains ont tendance à être négligées, alors que leur importance dans l'évolution de l'humanité est immense.

Pensons aux premiers représentants de la lignée humaine. Ils n'étaient pas seulement remarquables parce qu'ils se tenaient sur leurs deux pieds, mais parce que leurs mains étaient devenues libres d'agir à d'autres fins que de se déplacer."

A vos stylos ! Je suis effarée par cette question, "faut-il écrire encore à la main ?"

L'ordinateur, le téléphone sont excellents pour la communication, mais l'action d'écrire à la main reste la meilleure, comme si nos pensées et réflexions passaient par nos mains.

Tout se lit dans une écriture, pas sur une clavier, parole de graphologue !!!

Ici des stylos et du papier à côté de l'ordi !

D'ailleurs il faut toujours avoir un stylo sur soi, pour signer, parapher, noter quelque chose !!

Pas d'électricité, votre stylo reste à votre secours. L'écriture n'est pas morte, non mais !! Bea de grapho

Faut-il encore écrire à la main?

Publié dans Reflexion

Partager cet article

Repost 0

L'éducation bienveillante

Publié le par Bea de grapho

L'éducation bienveillante

Cet article pourrait expliquer bien des choses. Bonne lecture à tous !

"Les paroles humiliantes peuvent détruire des neurones chez les enfants"

La pédiatre Catherine Gueguen explique ce que la science a découvert sur le cerveau des enfants. Et en quoi ces travaux valident les principes de l'éducation bienveillante.

Pourquoi les nouvelles connaissances sur le cerveau devraient-elles changer la manière d'éduquer notre progéniture?

Les chercheurs du XXIe siècle nous disent ce qui favorise le bon développement de l'enfant: une relation bienveillante, empathique, soutenante. Car cette attitude permet à son cerveau, très fragile, d'évoluer de façon optimale. Les liens affectifs influencent à la fois les capacités de mémoire, d'apprentissage, de réflexion, mais aussi les capacités relationnelles, les émotions, les sentiments. Ils modifient la sécrétion de molécules cérébrales, le développement des neurones. Ils modifient également la régulation du stress, et même la faculté d'agir de certains gènes. Le psychiatre John Bowlby, décédé en 1990, postulait déjà que le besoin d'attachement était vital pour l'enfant; les neurosciences l'ont confirmé ces dix dernières années.

En quoi est-ce une révolution?

La grande majorité des parents ont été élevés avec des menaces, sommés d'obéir sous la pression du fameux "Je compte jusqu'à trois: un, deux..." Alors ils banalisent cette forme de violence, sans imaginer qu'elle a des conséquences psychologiques mais aussi physiologiques. "Qu'est-ce que tu es maladroit!", "Tu es infernal!": ces paroles humiliantes, répétées, peuvent détruire des neurones dans des structures essentielles du cerveau.

Pourtant, ces parents ont grandi à l'époque Dolto...

Françoise Dolto a eu le mérite de demander aux adultes de considérer les enfants comme des personnes. Ce qu'elle ne pouvait pas savoir, à l'époque, c'est à quel point le cerveau d'un petit est immature. Son intellect est incapable de traiter les longs discours des adultes. Dolto a recommandé aux parents de s'expliquer sur leur attitude. Or leurs raisonnements ne sont pas à la portée des enfants. Ces paroles les angoissent au lieu de les rassurer.

Qu'a-t-on appris, encore, en observant la manière dont fonctionne le cerveau des enfants?

La science nous montre qu'il faut cesser de voir un comportement intentionnel dans les colères des tout-petits. Les "caprices", ça n'existe pas! On qualifie ces enfants de "tyrans", alors qu'ils ne sont simplement pas capables de gérer leurs émotions avant 5 ou 7 ans. L'une des grandes découvertes des neurosciences, c'est que le tout-petit ne peut pas s'apaiser seul. Quand un bambin de 18 mois se roule par terre, ce n'est pas pour manipuler ses parents, arriver à ses fins. Il vit une tempête émotionnelle qui le dépasse. Son père ou sa mère se disent "Il faut rester ferme!" comme s'ils étaient dans un rapport de force où il faudrait avoir le dessus. Or la question est tout autre. Il s'agit de se tenir aux côtés de l'enfant pour mettre des mots sur ce qu'il ressent, le sécuriser, le consoler. Sans pour autant céder à ses désirs quand ceux-ci ne sont pas justifiés.

Où les parents peuvent-ils puiser leur bienveillance, quand le monde se fait si rude?

Ils doivent s'entourer d'un cercle amical et familial lui-même bienveillant. Il faut s'éloigner des personnes toxiques, à commencer par le conjoint, s'il est maltraitant. Ne pas "rester ensemble pour les enfants", comme on l'entendait à la génération précédente. Je recommande aussi aux parents de se former par des stages ou des livres à la communication non violente [NDLR: voir le site nvc-europe.org], une méthode qui permet de nouer des relations plus harmonieuses. Et surtout, je conseille de ne pas s'oublier. Sur mes ordonnances, je prescris des dîners en tête à tête.

Catherine Gueguen est médecin à l'Institut hospitalier franco-britannique de Levallois-Perret. Auteur de Pour une enfance heureuse (Robert Laffont).


Read more at http://www.lexpress.fr/styles/enfant/catherine-gueguen-les-paroles-humiliantes-detruisent-des-neurones-chez-les-enfants_1678176.html#zdOQXS4g2EwpapH5.99

L'éducation bienveillante

Publié dans Reflexion

Partager cet article

Repost 0

Jour bon

Publié le par Bea de grapho

Jour bon

Pour que chaque jour compte !

Publié dans Reflexion

Partager cet article

Repost 0

La Belle vie

Publié le par Bea de grapho

La Belle vie

Je ne fais plus partie des ménagères de moins de 50 ans,

ZUT pour les sondages !

Mais alors, après ça s'appelle comment ? Je n'ose même pas imaginer !

On va dire "la belle vie".

Belle vie à tous

Mon petit jardin devant la maison, yeah !

Publié dans Reflexion

Partager cet article

Repost 0

Danser

Publié le par Bea de grapho

 

"La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe, c'est d'apprendre à danser sous la pluie".

Sénèque


Autriche-5884.JPG

 

J'ai toujours aimé danser et je continue par n'importe quel temps ou autre.

Dansons, voulez-vous ?

 


Publié dans Reflexion

Partager cet article

Repost 0

En mai, fais ce qu'il te plait !

Publié le par Béa de graphologie 17

 

Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit que se préoccuper de la meilleure manière d'aller de l'avant.

Paulo Coelho

P1030515.JPG

Béa de graphologie 17

 

Publié dans Reflexion

Partager cet article

Repost 0

Promotion du Moi = vivre

Publié le par Béa de graphologie 17

Promotion du Moi

Le Moi dans tous ses états

Etats analysés en graphologie

Graphologie pour vous servir

Servir de tremplin

Tremplin dans l'envie

L'envie de se découvrir

Découvrir son potentiel

Potentiel pour la vie

La vie professionnelle

Professionnelle et aussi personnelle

Personnelle aide à un mieux-être

Un mieux-être pour avancer

Avancer et vivre

Vivre

enseigne.jpg

petit clin d'oeil d'enseigne autrichienne

 

Béa de graphologie 17

Publié dans Reflexion

Partager cet article

Repost 0

Sourire

Publié le par Béa de graphologie 17

 

"Le sourire est le baiser de l'âme"

Michel Bouthot

P1010031

Ne restez pas de bois,

bonne journée

et n'oubliez pas, souriez

Béa de graphologie 17

 

 

 

 

Publié dans Reflexion

Partager cet article

Repost 0

Jardin intime

Publié le par Béa de graphologie 17

 

"Ce qu'on te reproche, cultive-le !

C'est toi "

de Jean Cocteau

 

recolte-citrons.jpg

Publié dans Reflexion

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>