Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Jolie carte du Japon

Publié le par Graphologie-17

 

Dédicace pour nos amis du Japon,

une jolie carte pris sur le blog de ma blogamie Béa Kimcat,

une douce pensée pour eux.

Faisons voyager cette carte du Japon par solidarité pour ce peuple si cruellement touché. Vous pouvez prendre cette carte et la mettre sur votre blog. Merci !

Bonne journée,

Béa de graphologie 17

 

Japon-Evita

Publié dans actualités

Partager cet article

Repost 0

Graphologie, bonne idée

Publié le par Graphologie-17

  

Idée graphologique,

Idée fantastique,

Imaginez une analyse grapho

pour parler de votre ego

sans trop, sans trop,

un espace psycho,

à l'aide de mots,

pour guérir les maux,

à chacun son lot

à chacun son écot

pour un meilleur écho

un brin philo.

 

 

Béa de graphologie 17

 

Publié dans graphologie-17

Partager cet article

Repost 0

Graphologie et grande écriture

Publié le par Graphologie-17

   

Que révèle une grande écriture ?

Ce type de graphisme révèle le plus souvent des personnes affectives.

Dynamiques et actives, elles sont expansives et manifestent du goût pour les contacts humains.

La dimension de l’écriture est un critère que les graphologues avec beaucoup d’attention.

Elle se mesure par rapport à la norme calligraphique enseignée à l’école.

Qu’est-ce qu’une grande écriture ?

Elle dépasse les normes moyennes de la calligraphie enseignée, soit 3,5 mm de hauteur.

Elle est considérée comme exagérément grande quand elle dépasse 6 mm.

Agrandir ou réduire son écriture est révélateur d’une attitude personnelle que l’on adopte en fonction de la réalité extérieure, de ceux qui nous entourent. Ces variations symbolisent en partie la place que l’on pense tenir dans la vie.

Les atouts

Ce type de graphie se rencontre chez des personnes possédant une bonne assurance et des qualités de chaleur humaine, de communication et de joie de vivre. Ces aptitudes sont précieuses lorsque ces personnes se tournent vers les métiers de communication, du commerce, de la publicité et pourquoi vers la politique.

Aimants le dialogue, elles donnent le meilleur d’elles-mêmes dans le travail en équipe, où elles sont généralement appréciées. Elles n’aiment pas la solitude.

Confiant, le scripteur à grande écriture s’impose dans la vie comme il s’impose dans la page.

Dynamique, le scripteur a besoin d’expansion, il lui faut un espace à sa mesure. Il aime agir et parler.

Le danger réside dans l’excès, il peut être aveuglé par ses convictions.

Les freins

Si l’écriture est très ronde et très grande, elle traduit un caractère égocentrique et avide. La tendance n’est plus à la générosité mais davantage à la cupidité et au narcissisme.

Si l’écriture est grande et inégale dans sa dimension, elle révèle beaucoup de doutes. Dans ce cas, la grandeur peut compenser un sentiment d’infériorité.

plage-n-3.jpg

Bonne semaine,

Béa de graphologie 17

 

Publié dans graphologie-17

Partager cet article

Repost 0

Graphologie et mieux-être

Publié le par Graphologie-17

Un mieux-être

Vous n’avez pas beaucoup de temps de libre sur votre agenda ou vous n’avez pas près de chez vous un professionnel de la psychologie.

J’ai peut-être une solution pour vous. Pour apprendre à mieux se connaître une analyse graphologique peut vous apporter des éléments de réponse.

Par courrier et en toute discrétion, je peux vous apporter quelques clés du mieux être.

Nous évoluons dans un monde en transformation permanente, un recentrage sur soi est parfois nécessaire. Nous pouvons avoir des dons cachés ou des pistes inexplorées qui se révèlent essentielles et en adéquation avec notre tempérament.

Etre en accord avec son caractère est excellent pour être plus heureux dans sa vie. Le bonheur est là à portée de main, par la connaissance de soi.

Souriez à la vie, elle vous a souri.

 

Nous sommes vivants, profitons-en !

 

Graphologiquement vôtre,

Béa de graphologie 17

Publié dans graphologie-17

Partager cet article

Repost 0

Graphologie et la réalisation des projets

Publié le par Graphologie-17

Réalisez-vous vos projets ?

Réaliser ses projets, c’est suivre une vocation ou, tout simplement être capable d’entreprendre et de mener à bien ses objectifs dans la vie quotidienne.

La motivation se voit dans une écriture qui a un mouvement. Ce mouvement peut être contrôlé, retenu, barré ou dynamique. Une force se dégage du graphisme. La pression sur le papier est plutôt forte et signale une personne qui s’investit et qui s’implique dans le concret. Le graphisme ne doit pas paraître craintif. La fermeté domine, ce qui indique une personnalité mature, qui a trouvé son rythme.

Le réalisateur est celui qui, une fois son projet défini, va chercher à le mettre en œuvre. C’est dans la réalité plus seulement en pensée, qu’il va falloir construire.

Dans l’écriture, c’est l’importance de la zone médiane (sur la ligne) qu’il faut considérer. Elle doit être ferme et équilibrée par rapport aux autres zones (au-dessus et en dessous de la ligne d’assise).

Les simplifications, les combinaisons qui vont dans le sens d’une plus grande rapidité de l’écriture indiqueront l’intelligence pratique, l’inventivité.

La liaison ou les groupements seront signes de persévérance et de capacité de déduction. La souplesse de l’écriture et la tenue de ligne marquent l’adaptation, le fait d’être à même d’agir en fonction des réalités et non de ce que l’on a prévu.

Cette aptitude se voit dans un graphisme plutôt mobile et rapide. Une trop grande régularité indique un esprit qui ne peut sortir du cadre qu’il s’est fixé, quitte à vouloir changer l’environnement au lieu d’adapter ses stratégies aux situations.

La marge de droite

Deux points sont surtout à considérer dans l’écriture de ce point de vue, la mise en page surtout la marge de droite ainsi que les hampes (b, d, f, h, k, l, t) et les jambages (f, g, j, p, q, y, z).

La marge de droite doit être petite et souple. Les écritures qui butent sur le bord droit de la feuille signalent un manque d’organisation, une incapacité à prévoir les choses. Inversement, une trop grande marge de droite indique la peur de l’avenir. Toutefois les jeunes qui débutent dans la vie peuvent craindre l’avenir.

Lors d’une analyse graphologique je demande l’âge du scripteur.

Les rêveurs

Les hampes trop grandes et disproportionnées par rapport à la taille de la zone médiane sont le signe d’une insatisfaction et/ou d’une attirance pour des domaines spirituels ou intellectuels. Les boucles, particulièrement si elles sont en ballon et ne revienne pas sur la ligne médiane, indiquent l’imagination utopique. Les boucles des jambages doivent remonter sur la ligne de base afin d’indiquer un esprit réalisateur.

D’une manière générale, les graphismes mous dans un contexte relâché et désordonné sont le fait de personnes qui sont dilettantes et peu déterminées.

source : Le grand livre de la graphologie, Ed Atlas

 

00929.jpg

Cela vous donne peut-être une petite idée mais rappelez-vous rien n'est jamais figé.

Bien à vous, graphologiquement vôtre,

Béa de graphologie 17

 

 

Publié dans graphologie-17

Partager cet article

Repost 0

Graphologie et émotivité

Publié le par Graphologie-17

 

Votre écriture traduit-elle de l’émotivité ?

 L’émotivité est une capacité à se laisser impressionner par des situations, des faits ou des personnes et se manifeste par des signes physiologiques divers.

Elle est à distinguer de la sensibilité et de l’affectivité. L’émotif réagit particulièrement vis-à-vis de l’ambiance extérieure, il est toujours sensible, mais c’est surtout sa manière de répondre à ce qu’il ressent qui est en cause. Il y a des degrés d’émotivité divers. Par ailleurs, un non-émotif peut-être sensible et affectif.

Dans l’écriture, c’est l’inégalité qui signale l’émotivité. Cette inégalité peut se manifester sans tous les genres graphiques, inégalité de dimension, de pression, d’inclinaison, de continuité, de vitesse, d’espacement ou de forme, mais c’est surtout dans les inégalités de dimension et de pression que l’on remarque l’émotivité. Inversement, une écriture posée, régulière avec une pression homogène, sera le fait d’une personne non émotive.

Dans l’écriture moirée, la coulée d’encre y est inégalement répartie, certains mots ou parties de mots sont très encrés, d’autres non. Cela indique que la personne est très réagissante, que son humeur et ses comportements sont très variables. A prendre en considération si la personne doit travailler dans une équipe, elle ne sera pas un élément d’harmonisation.

L’écriture d’un émotif vibre selon ce qu’il ressent et il peut paraître intéressant de remarquer que certains mots plus chargés affectivement seront plus marqués par les inégalités ?

L’écriture peut être spasmodique c'est-à-dire des appuis contrastés brusques et répartis de façon illogique. A ce moment-là l’émotivité entraîne de l’impulsivité, voire de l’agressivité, en tout cas des réactions brusques et déroutantes.

Les inégalités en dimension indiquent plutôt une émotivité engendrée par des doutes sur soi-même. La confiance en soi est fluctuante. Plus l’écriture est grande, plus les variations en dimension révèlent des doutes et des remises en question.

Source : Le grand livre de la graphologie, Ed Atlas

bain-moussant.jpg

Graphologiquement vôtre,

Béa de graphologie 17

 

Publié dans graphologie-17

Partager cet article

Repost 0