Faut-il encore écrire à la main?

Publié le par Bea de grapho

En abandonnant le stylo et le crayon pour les portables et les tablettes, nous changeons la façon dont le cerveau pense lorsque nous écrivons.

Article de "Cerveau§psycho"

"Pour écrire cet article, j'ai recouru à une technique devenue rare : une main munie d'un stylo courant sur une feuille de papier. Un outil relégué au rang des curiosités historiques par les technophiles, au même titre que les tablettes d'argile ou les machines à écrire Remington. Quelle mouche m'a donc piqué ? Pourquoi écrire à la main à l'ère de l'ordinateur ? D'abord, parce que l'écriture à l'ancienne est en train de devenir marginale dans la société, et dans ma vie. Nous pianotons comme jamais, et il n'est pas rare de croiser des gens qui ont complètement arrêté d'utiliser un stylo, laissant leurs feuilles manuscrites se flétrir comme ces structures vestigiales, avortées, qui ont perdu toute fonction au cours de l'évolution.

Or je ne peux m'ôter de la tête que ma façon de penser est différente – plus mesurée, plus riche – lorsqu'elle est guidée par mes mains plutôt que par une machine. Beaucoup de gens me disent la même chose. Le gros de leurs phrases, ils l'écrivent sur un clavier, mais ils continuent à dresser des listes, à prendre des notes, à ébaucher des textes ou à formaliser des pensées « à la main ». Seuls quelques chercheurs ont étudié les relations entre écriture manuscrite et pensée. Mais bien que préliminaires, leurs travaux suggèrent qu'écrire à la main met en action notre cerveau d'une façon unique, particulièrement chez l'enfant.

Le plus merveilleux des instruments

Depuis les premières études sur ce sujet dans les années 1970, les scientifiques se sont focalisés sur les aspects cognitifs et linguistiques, tels que les stratégies de révision des connaissances et la mémoire. Seuls les cerveaux comptaient, en somme – pas les outils, ni le reste du corps. Le média n'était pas le message. « Les chercheurs se sont intéressés à l'écriture en tant qu'activité linguistique alors qu'elle s'accomplit aussi nécessairement par une voie matérielle », explique Christina Haas, professeur au département d'études sur l'écriture de l'université du Minnesota, et rédactrice en chef du journal Written Communication. À la fin des années 1980, elle a été surprise de découvrir que les étudiants paraissaient mieux organiser ce qu'ils écrivaient s'ils utilisaient un stylo plutôt qu'un clavier. Ce résultat l'a intriguée.

« Je me suis demandé comment il était possible que l'outil puisse influencer ce qui arrive dans le cerveau, raconte Haas. Je sais que ça a l'air simple mais cela m'a menée à un fait dont les gens ne parlaient jamais : le corps intervient entre l'outil et le cerveau. » Les mains, en particulier, entrent en jeu dans une multitude d'interactions quotidiennes. Vous pourrez mieux apprécier ce fait en vous concentrant ne serait-ce qu'un quart d'heure sur leurs mouvements. Dans une société focalisée sur le rôle de la vision, les mains ont tendance à être négligées, alors que leur importance dans l'évolution de l'humanité est immense.

Pensons aux premiers représentants de la lignée humaine. Ils n'étaient pas seulement remarquables parce qu'ils se tenaient sur leurs deux pieds, mais parce que leurs mains étaient devenues libres d'agir à d'autres fins que de se déplacer."

A vos stylos ! Je suis effarée par cette question, "faut-il écrire encore à la main ?"

L'ordinateur, le téléphone sont excellents pour la communication, mais l'action d'écrire à la main reste la meilleure, comme si nos pensées et réflexions passaient par nos mains.

Tout se lit dans une écriture, pas sur une clavier, parole de graphologue !!!

Ici des stylos et du papier à côté de l'ordi !

D'ailleurs il faut toujours avoir un stylo sur soi, pour signer, parapher, noter quelque chose !!

Pas d'électricité, votre stylo reste à votre secours. L'écriture n'est pas morte, non mais !! Bea de grapho

Faut-il encore écrire à la main?

Publié dans Reflexion

Commenter cet article

gene 25/09/2015 08:45

C'est vrai que maintenant on tape plus sur un clavier que ce que l'on écrit . Perso je ne suis pas un écrivain. Par contre je dessine et là , je n'échangerai pour rien au monde , mon crayon , ma plume ou mon pinceau car c'est une passion . J 'ai essayé de dessiner sur palette graphique , ce que fait mon fils qui dessine exclusivement sur the gimp , j'ai pas aimé du tout . Je collectionne les portes plumes et les plumes et j'adore dessiner avec . bonne journée

Bea de grapho 28/09/2015 21:28

Merci Gene pour ta visite. Tu aimes dessiner et tu le fais très bien.
Comme toi, j'aime les portes plumes et les plumes, pour faire de la calligraphie notamment.
Bonne soirée, bises

N.L. Taram 18/09/2015 08:39

Bonjour Bea et merci Lison pour m'avoir transmis le lien de cet excellent article.
Alors, je vais peut-être vous décevoir ou vous surprendre, mais pour moi c'est l'inverse. Dés le lycée, j'étais paralysé devant la feuille blanche ; c'était mon meilleur ami qui me faisait mes dissertations et moi, je lui faisais ses devoirs de math. Résultat pas de Bac et je me retrouve en commercial où, entre autre, j'apprends à taper à la machine à écrire (et à réparer celle des filles de la classe). Cela m'a beaucoup servi, d'abord à la banque, ensuite à l'armée où j'ai toujours été dans des bureaux.
Mais cela ne m'avait rien apporté pour écrire (c'est à dire, imaginer des textes) et chaque lettre à ma mère était une corvée. Ensuite, comptable, gestionnaire, administratif,... pour ce genre de courrier c'était facile : il suffit de reprendre la lettre ou le rapport précédent et de changer quelques noms, chiffres et dates.
Et puis un jour (1997, j'ai 56 ans), une collègue avec qui j'avais sympathisé, rentre en France* et fait une grosse dépression. Nous avons des échanges de courrier par internet et sur sa demande pressente, je vais lui écrire quotidiennement pendant près de 2 ans. J'ai une boite d'archives pleines de ces courriers. Je lui écrirai n'importe quoi, dans tous les styles qui me viennent à l'esprit, je vais reprendre activement mes lectures que j'avais abandonné trop pris par ma famille et mon travail.
Je me rends compte que plus je lis et plus les phrases me viennent à l'esprit ; mais souvent c'est au milieu du repas ou de la nuit que ces idées arrivent. Je me lève de suite et j'écris... au clavier d'ordinateur.
Bon, je pourrais écrire 4 pages à ce sujet...
Toutes mes amitiés et vive les blogs
* je vis à Tahiti depuis 52 ans

Bea de grapho 05/10/2015 16:30

Merci beaucoup N.L.Taram pour ce témoignage très intéressant. Effectivement il existe des cas comme le tien, où l'écriture manuscrite est difficile, voire presqu'impossible. Je dirai tant mieux pour toi que tu aies eu accès à l'écriture tapuscrite, de cette façon tu as réussi ta vie professionnelle. Aujourd'hui tu aurai certainement droit à des cours d'orthophonie et autres pour t'aider dans ce handicap. Tu as su malgré tout t'adapter aux différentes situations, c'est très honorable de ta part, bravo pour ton parcours.
Merci encore pour ce touchant récit, et à bientôt, Béa

lison 18/09/2015 07:34

Bonjour Bea, ton article me passionne ; c'est un de mes sujets de réflexion, avec la "disparition"d'une certaine langue française. J'écris beaucoup et à la main; je remplis des cahiers d'aspect très beau côté couverture, présentation et je n'écris qu'au crayon à papier comme si je voulais à la fois laisser des traces mais pas pérennes...J'ai besoin de ce contact papier /crayon/main, soit une sorte d'intimité. par contre le jour où j'ai écrit un "livre" que je ne publierai pas, mais très douloureux à écrire j'ai été "obligée" de passer par le clavier : ainsi je mettais de la distance entre mon corps et ce que j'en sortais, mieux, frapper sur les touches était comme une expulsion de cette douleur dont j'accouchais. ...Voilà mon petit vécu personnel. merci pour ton article

Bea de grapho 05/10/2015 16:23

Merci Lison pour ton petit vécu personnel, c'est très intéressant. Bravo pour avoir écrit un livre même s'il n'est pas publié, la démarche est bonne.Ecrire de toutes les façons est conseillé, intellectuellement parlant. De différentes façons d'écrire existent et c'est tant mieux pour la diversité, tout en conservant une partie en écriture manuelle.
Merci à toi pour ton témoignage, et à bientôt, Béa

l'Univers d'Erika 17/09/2015 12:02

J'aime mon stylo et l'écriture...
Ok! en ce moment je suis contente d'avoir l'ordi...
Gardons nos stylos pour les cartes postales... à envoyer et à recevoir.
Tu as raison Bea, vive l'écriture
Bisous

Bea de grapho 17/09/2015 19:28

Merci Erika, tu as vu mon joli stylo rose hihi !!
L'ordi pour toi en ce moment c'est mieux, mais tu pourras reprendre "la plume" dans quelques temps.
bisous